Moins qu’hier (plus que demain)
Moins qu’hier (plus que demain)

Moins qu’hier (plus que demain)

Moins qu’hier (plus que demain) est construit sous sa forme de sketchs d’une page et Fabcaro se concentre sur les relations de couple. Les chutes des sketchs sont souvent réussies et surprennent le lecteur par leur absurdité en général. J’aime bien le running gag de la personne qui essaye de contacter sa femme partie avec sa valise, croyant qu’elle est partie à la boulangerie. On le retrouve plusieurs fois au cours de la BD et ça permet de casser avec la monotonie des autres pages composées de 6 cases (contre 3 cases pour le monsieur naïf). On rit pas mal en lisant cette BD, plus ou moins selon les sketchs mais c’est très agréable à lire et très divertissant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.